Homme Hôtel Agboville
Crédit photo : NetAfrique

Affaire un homme et sa copine meurent dans un hôtel à Agboville : enfin toute la vérité dévoilée par un proche

Pour les obsèques du vendredi 6 janvier 2023 à Petit Yapo (Agboville), le nommé K.K.L. et sa petite amie K.A.M., ont été retrouvés morts le lendemain dans leur chambre d’hôtel à Grand Yapo, à proximité.

Il ressort des circonstances du drame que le nommé K.K.L., s’est rendu à l’enterrement de Maho M’boh, le père de son ami M.F., à Petit Yapo, un autre village de la sous-préfecture d’Agboville, situé à environ 3 kilomètres de Grand Yapo, lieu du drame.

Un homme de presque 60 ans s’est rendu aux funérailles aux côtés d’une jeune fille de 30 ans. À Petit Yapo, lieu de sépulture du père de son ami, l’homme ne voulait déranger personne. Il a donc décidé de trouver une chambre d’hôtel à Grand Yapo, un village voisin.

Lors des funérailles de K.K.L., il est présent au côté de son ami, bien sûr avec une jeune fille. Après que l’homme ait passé quelques instants avec le bras droit, il veut aller se reposer avec la fille. Bras à la main, on les voit s’éloigner vers le véhicule de K.K.L. Direction, Grand Yapo, point de chute.

LIRE AUSSI : Roma Chiyaya H0m0sexu3l ? Le chanteur brise enfin le silence

En quelques minutes, il arrive à l’hôtel et entre dans sa chambre. Nous ne saurons jamais ce qui s’est passé dans la salle après cela.

Le lendemain, 7 janvier 2023, vers 14 heures, le couple est toujours enfermé dans une chambre d’hôtel. Cela attire l’attention de la direction de l’hôtel, qui en informe immédiatement le propriétaire. Ce dernier a alerté la chefferie de Grand Yapo.

La chose redoutée se produit lorsqu’ils ouvrent la porte de la chambre. L’homme est n.u, allongé sur le dos, sur le lit, inerte. La jeune fille, également dans les vêtements d’Eva, est immobile, les bras croisés sur la poitrine, allongée sur le dos par terre, au pied du lit.

La brigade de gendarmerie est alertée très rapidement. Des éléments de police arrivent sur les lieux pour un rapport accompagnés d’une infirmière du centre de santé rural de Grand Yapo.

LIRE AUSSI : Roseline Layo : la chanteuse annonce une mauvaise nouvelle

Plus tard, les corps des victimes ont été enlevés et déposés à la morgue du CHR à Agboviĺle.

Ce drame continue d’alimenter la chronique dans cette localité. Certains villageois soulèvent la thèse d’un empoisonnement. Mais qui serait intéressé à empoisonner un couple ? Seule une enquête ouverte pourra nous retrouver.

Publicités
error: Alert: Content selection is disabled!!