Le Niger dénonce l’accord de coopération militaire avec les États-Unis suite à des “menaces” américaines

Le Premier ministre nigérien Ali Mahamane Lamine Zeine accuse les États-Unis d’avoir proféré des “menaces” et d’avoir adopté un ton “condescendant” lors de négociations sur la coopération militaire et la vente d’uranium à l’Iran.

Dans un entretien accordé au Washington Post, Zeine a déclaré que le Niger avait décidé de mettre fin à son accord de coopération militaire avec les États-Unis en raison de l’attitude de la délégation américaine lors d’une visite à Niamey en mars.

Selon Zeine, la secrétaire d’État adjointe aux affaires africaines, Molly Phee, a menacé le Niger de sanctions si le pays concluait un accord pour vendre de l’uranium à l’Iran. Zeine a qualifié cette attitude d'”inacceptable” et de “condescendante”.

Le Premier ministre nigérien a également critiqué les États-Unis pour avoir suspendu leur coopération militaire après le coup d’État de février 2021. Il a affirmé que d’autres pays, tels que la Russie, la Turquie et les Émirats arabes unis, avaient été plus accueillants envers les nouveaux dirigeants nigériens.

La décision du Niger de dénoncer son accord de coopération militaire avec les États-Unis est un nouveau coup dur pour les relations entre les deux pays. Les États-Unis ont longtemps été un partenaire militaire important du Niger dans la lutte contre les groupes djihadistes au Sahel.

Il reste à voir quel impact cette décision aura sur la sécurité régionale.

error: Alert: Content selection is disabled!!